CURUPIRA

 

Curupira est une créature fantastique, protecteur de la forêt, très populaire au Brésil. Dans l'État de RIo de Janeiro, Curupira est le symbole officiel de la lutte contre le trafic des animaux sauvages et dans celui de São Paulo de la protection de la nature.

 

Fête de Curupira : 17 juillet

 

Etymologie : Selon l'une des versions proposées par un folkloriste italo-brésilien Ermanno Stradelli, le nom de Curupira provient de tupi « kuru'pir », de « curu » (contraction de « corumi ») ‘menino’ et « pira » ‘corpo’, désignant ainsi ‘corps d'enfant’.


Origine : Le conte de Curupira fut découvert au XVIe siècle par les colonisateurs portugais. Curupira aime beaucoup fumer et boire de la cachaça, il n'aime pas les endroits très fréquentés et, pour cette raison, préfère vivre dans les forêts. 

Représentation : Curupira est souvent représenté comme un nain fort et agile aux cheveux roux, aux dents vertes, qui court si vite que personne ne peut l'attraper. L'une de ses principales caractéristiques est qu'il a ses pieds tournés vers l'arrière afin d'égarer les gens qui essayent de le suivre à la trace, et surtout ceux qui nuisent à son habitat, par exemple les chasseurs, les bûcherons, etc. Il produit également des illusions et un sifflement haut perché pour les étourdir. La coutume indienne est de lui faire des offrandes avant d'aller chasser.

Curupira_lingua-capoeira-tours.jpg
Curupira_lingua-capoeira-tours2.jpg

 

Pouvoirs magiques : Curupira est le protecteur des animaux et des arbres. Cet esprit est souvent associé aux histoires mystérieuses et inexplicables, telles que la disparition des chasseurs et l'oubli des chemins.

 

Faiblesse : Curupira est très curieux. Ainsi, la légende prévient que pour échapper à ses pièges, la personne doit faire une boule de vigne et bien cacher la pointe. Curupira se divertit avec le ballon et la personne parvient à s'échapper.